Crème solaire naturelle : des solutions biologiques ou maison

La plage

L’été est ma saison préférée. L’idée même de pouvoir sortir sans manteau et sans chaussette me réjouit. J’adore sentir le soleil sur mon visage et  le vent entre mes doigts de pieds.

Seulement, la nature a décidé que les choses ne seraient pas si simples, et m’a doté d’une chouette chevelure rousse avec la carnation assortie.

Avec le temps (et après de nombreuses brûlures), j’ai compris que lézarder des heures sur le sable en plein soleil n’était pas une activité recommandée pour moi. La meilleure protection solaire, on ne le répètera jamais assez, c’est de ne pas s’exposer trop longtemps aux rayons UV. Parasol, vêtements, chapeaux, lunettes, il y en a pour tous les goûts.

Si, toutefois, vous ne pouvez pas y couper, voici les crèmes solaires biologiques, naturelles et/ou maison que je vous recommande :

 

Si vous avez la peau claire et sensible (comme moi !) à mate :

Je préfère d’habitude fabriquer mes propres cosmétiques, mais après plusieurs tentatives ratées, j’ai dû abandonner l’idée de créer ma crème solaire. Il est très difficile d’atteindre un niveau de SPF suffisant pour une peau claire avec des ingrédients maison.

Pour les peaux blanches à mates, je conseille donc l’utilisation de crèmes solaires biologiques. De manière générale, les solaires bios sont chers, j’en conviens (environ 20 euros le flacon) ; cependant, mon budget cosmétique total ne dépassant pas les 50 euros par an (vive le fait-maison !), je peux me permettre d’acheter une bonne crème solaire biologique sans me ruiner (et vous pouvez en faire autant, il suffit de suivre les conseils de mon blog !).

Pourquoi utiliser des crèmes solaires bios ?

La certification bio garanti que votre crème est dépourvue « d’ingrédients issus de la pétrochimie (paraffine, silicone, PEG), de parabènes, de nanoparticules, d’huiles et cires minérales de synthèse, d’OGM ». En d’autres termes, elle ne bousille pas votre santé en incrustant des particules de synthèse bien profondément sous votre épiderme. Le but d’une crème solaire est de vous protéger du cancer de la peau, pas de vous en causer un. Merci bien.

J’utilise la marque Alphanova, indice 50, certifiée bio, qui contient des ingrédients naturels comme l’Aloe Vera, et qui prétend être « SEA & REEF SAFE » (traduction : non dangereuse pour la mer et les barrières de corail), car elle utilise comme filtre minéral du dioxyde de titane, et non de l’oxyde de zinc. L’avantage des filtres minéraux est qu’ils sont efficaces immédiatement après application, car ils créent une barrière réfléchissante contre les rayons UV.

NB : certaines études tendent à prouver que le dioxyde de titane ne serait pas totalement sans danger pour les océans. Une crème solaire bio sera toujours un meilleur choix pour la sûreté de l’environnement qu’une crème conventionnelle, mais j’essaye tout de même de l’utiliser avec parcimonie et de privilégier vêtements et parasols.

Par le passé, j’ai également utilisé la marque Biosolis, que j’ai trouvé très efficace.

De manière générale, vous pouvez trouver des crèmes solaires biologiques de bonne qualité dans les pharmacies et les épiceries bios.

 

Si vous avez la peau foncée :

Il existe des huiles et beurres végétaux qui apportent une légère protection contre les rayons UV, sains pour l’environnement et votre santé si vous craignez peu le soleil :

  • L’huile d’amande (SPF 5)
  • L’huile de coco (SPF 4)
  • Le beurre de karité (SPF 4)
  • Il est possible d’ajouter de l’oxyde de zinc (non-nano) et/ou une cuillère à café d’huile de framboise ou de graine de carotte dans votre produit pour augmenter un peu son pouvoir protecteur contre les UV.

Comme vous pouvez le constater, ces huiles et beurres n’apportent des protections que très légères, elles conviennent donc seulement aux peaux brunes très peu sensibles au soleil ! Et si vous faites partis de ces heureux chanceux, n’oubliez pas que personne n’est immunisé à 100% contre les effets nocifs des UV : des expositions prolongées et répétées au soleil sans protection (ou pire : avec de la graisse à traire – vous n’êtes pas des steaks hachés frits à la poêle, grands dieux !) peuvent profondément abîmer votre peau. Prudence, donc !

 

Sur ce, je vous souhaite un bel été ensoleillé ! Je vous embrasse les amis !

Alix, La Fiancée de la Nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante. *