Maigrir sans effort grâce aux bons sucres

Les framboises, bonnes pour la santé

Durant mes années étudiantes, ma routine alimentaire se résumait à cela :

Le matin, je prenais un grand bol de céréales au chocolat avec du lait. Comme il m’arrivait souvent d’avoir un creux sur les coups de 11h, j’achetais une barre chocolatée au distributeur de l’école. Le midi, j’allais à la boulangerie m’acheter un gros sandwich aux crudités, que j’accompagnais d’un soda. Je prenais ensuite un cappuccino au distributeur.  Pour le goûter, à la maison, j’avais toujours en réserve des paquets de gâteaux ou une viennoiserie achetée sur le chemin du retour. Puis, le soir, un plat de pâtes, parfois accompagné d’un steak, faisait parfaitement l’affaire, suivi d’un dessert lacté  type liégeois. Enfin, mes weekends étaient synonymes de chips et alcools à gogo.

Une véritable droguée du sucre.

Durant cette même période, je souffrais régulièrement de brûlures d’estomac, d’eczéma, d’acné, de règles très pénibles, de ballonnements, de crises d’hypoglycémie (manque de sucre dans le sang), mon poids faisait le yoyo et les fêtes se terminaient toujours par une formidable crise de hoquet. Pas très sexy.

 

La mauvaise nouvelle est que j’ai longtemps mis ma santé en danger à cause de ces mauvaises habitudes. La bonne nouvelle est que j’ai réussi à me débarrasser de tous ces soucis, en lisant des pages et des pages de conseils nutritionnels, et en testant toutes sortes de régimes jusqu’à trouver une forme d’équilibre qui me convenait  (le web regorge de blogs et d’e-books extrêmement instructifs ! Mes favoris sont le blog de Katie, Wellness Mama, et le livre de Henri Joyeux, Changez d’alimentation).

 

Aujourd’hui, voici à quoi ressemble ma routine alimentaire :

Le matin, je mange du pain au levain naturel (à la farine de blé, de sarrasin, de riz…) avec du beurre et du fromage de chèvre, accompagnés d’un thé – je fais toutes mes courses dans une épicerie bio. S’il m’arrive d’avoir un creux sur les coups de 11h, je mange un fruit. Au déjeuner, je mange souvent une salade composée (beaucoup de légumes frais, du riz ou du pain, un peu d’œuf ou de fromage, le tout arrosé d’une vinaigrette faite-maison). Je sirote ensuite de la tisane en thermos que j’ai préparée le matin. Pour le goûter, je prends des fruits, tous types de  noix, du chocolat noir. Le soir, mon fiancé et moi préparons des légumes en salade ou cuits (ratatouilles, haricots verts), avec de la viande, du poisson ou une omelette. Et si j’ai envie de sucré, je termine avec un fruit ou une tisane au miel. Enfin, les weekends, je profite des soirées en buvant un ou deux verres de vin ou en allant au restaurant, car on a toujours le droit de se faire plaisir de temps en temps !

 

Vous voyez la différence ? Je mange des aliments beaucoup plus digestes et nourrissants qu’avant, et notamment des bons sucres, qui m’ont aidée à maigrir sans effort et à me débarrasser de mes problèmes de peau et de digestion.

 

Les bons sucres sont les aliments glucidiques qui sont digérés lentement par notre estomac, grâce aux fibres qu’ils contiennent, et qui nous apportent de l’énergie tout au long de la journée (on parle de l’indice glycémique des aliments). Ainsi, on évite les crises d’hypoglycémies et de grignotages qui font grossir.

A l’inverse, les mauvais sucres sont souvent des aliments qui ont subi beaucoup de transformations en usine, et qui ne contiennent plus de fibres et très peu de nutriments (le sucre blanc étant le mauvais sucre de référence). Ils sont alors très rapidement absorbés par notre organisme, et créent un pic d’hyperglycémie (excès de sucre dans le sang). Pour compenser, le pancréas produit de l’insuline qui va transformer le sucre en gras et le stocker sur nos hanches, nos bras, notre visage…etc. S’ensuit un creux d’hypoglycémie qui nous donne à nouveau faim, alors qu’on vient de manger. Sans compter les risques accrus de développer un diabète de type 2.Pas terrible terrible.

 

Ainsi, mieux vaut remplacer le pain blanc par du pain complet, ou intégral, ou aux céréales d’autrefois comme le sarrasin ou le seigle (la farine blanche classique étant ultra-raffinée, elle a le même impact sur l’organisme que le sucre blanc). Si votre boulangerie utilise du levain naturel, n’hésitez pas : le pain, ayant fermenté un ou deux jours, est plus digeste et a bien meilleur goût.

De même, choisissez des pâtes au blé complet, et des variétés de riz complets, semi-complets ou sauvages, plutôt que du riz blanc.

Si vous tenez à votre bol de céréales du matin, testez les flocons d’avoine  que vous sucrerez et agrémenterez vous-même de fruits secs, miel, noix, graines, copeaux de chocolat noir…

Une petite note sur le gluten : un nombre grandissant de gens décident d’arrêter le gluten (blé, orge, seigle) car ils pensent que celui-ci a un impact négatif sur leur santé. Personnellement, je mange du gluten, tout en prenant soin de choisir des sources biologiques. Il semblerait que la hausse du nombre d’intolérants au gluten serait due, aux États-Unis du moins, à la consommation de certaines plantes génétiquement modifiées comme le maïs ou le soja.

 

D’autre part, lorsque vous avez un petit creux, ne vous privez pas, mais  préférez, aux sucreries ou viennoiseries, des fruits, des noix (de cajou, de macadamia…), des noisettes, des amandes, du chocolat noir, des fruits secs.

Sucrez vos boissons chaudes avec du miel, échangez le chocolat en poudre du supermarché pour du vrai cacao. Utilisez les sodas qui traînent dans votre frigo pour nettoyer vos toilettes et préparez vos propres jus de fruits. Et limitez l’alcool à quelques verres de vin par semaine (vraiment : les gens qui boivent trop d’alcool ont l’air plus vieux, plus fatigués, plus rougeauds et ont des gros ventres. Si  c’est votre cas et que vous cherchez l’âme sœur, il va falloir sérieusement revoir votre stratégie !).

Le soir, évitez les féculents, trop énergétiques, et préparez-vous de bons petits plats de légumes accompagnés d’une source de gras et de protéines pour être rassasiés (viande, poisson, œufs).

Enfin, restez loin des produits transformés du supermarché ou du fast-food: pain de mie, pain burger, brioché, biscottes, plats tout préparés, sauces prêtes à l'emploi, biscuits salés et sucrés, confiseries, chips, yaourts "aux fruits" (LOL), desserts sucrés…etc etc. Ils contiennent tous des mauvais sucres sous la forme d'amidon, de sirop de blé, de maïs, de dextrose… Lisez les étiquettes! Et attention: ce n'est pas parce qu'un produit est labellisé bio, sans gluten, light, 0% – et j'en passe – , qu'il est forcément sain. Une biscotte bio peut très bien contenir du sucre et de l'amidon par exemple.

 

Si vous suivez ces conseils et privilégiez les bons sucres pour maigrir sans effort, vous pourrez vous permettre régulièrement des petits plaisirs comme un bon resto ou une grosse raclette entre amis, sans culpabiliser, et sans prendre de poids. Ça vaut le coup d’essayer, non ?

 

Fast-food

 

Et vous ? Vous est-il déjà arrivé de vous sentir comme un drogué face au sucre ? Quelles sont vos astuces pour vous en libérer ? Laissez-moi vos commentaires !

 

Je vous embrasse les amis !

Alix, La Fiancée de la Nature.

 

Téléchargez gratuitement mon mini-guide des aliments qui nourrissent et qui rendent belle en remplissant les champs ci-dessous:


3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Lina

    Effectivment il faut quand même manger quelques raclettes de temps en temps 🙂

    Sinon la vie ne vaudrait pas d'être vécue !

  2. 2
    Natacha

    Merci pour ces bons conseils J'ai commencé a réintroduire les fruits et légumes bio dans mon alimentation,  idem pour les fruits secs (C'est trop bons les amandes ). Je commence à avoir de bons résultats, Je vais continuer sur cette voie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante. *