Comment produire moins de déchets?

Le fast-food: une tonne de déchets!

Récemment, je suis tombée sur cette vidéo:

Rob Greenfield est un activiste américain qui a décidé de transporter sur lui tous ses détritus au lieu de les jeter.

Bien sûr, son but n’est pas de nous encourager à tous nous transformer en homme-bibendum-déchet-géant, mais plutôt de nous faire prendre conscience de la quantité phénoménale de déchets que nous produisons chaque jour, sans même y penser.

Cette vidéo m’a touchée, tout comme le blog de Lauren Singer : trash is for tossers (en français : les ordures sont pour les nazes). Cette jeune new-yorkaise, ancienne étudiante environnementale, est une adepte du « zero waste » (zéro détritus), et nous explique comment nous aussi, nous pouvons produire moins de déchets.

 

En France, nous produisons chaque année 354 kg d’ordures ménagères par habitant, soit quasiment 1 kilo par jour. Sachant qu’un bout d’emballage plastique pèse quelques grammes, imaginez la quantité qu’il faut pour atteindre 1 kilo !

 

Bien que j’aie grandi dans une famille où trier ses déchets étaient une évidence, et que j’aie pris, ces dernières années, quelques nouvelles habitudes pour réduire le gaspillage (j’utilise des cotons lavables pour la toilette, des serviettes en tissu pour le repas, des chiffons lavables,  un sac réutilisable pour les courses, une coupe menstruelle au lieu de tampons et serviettes hygiéniques, j’achète des produits ménagers écologiques, je n’utilise plus 15 feuilles de papier toilette à chaque passage…), je pense que je peux faire plus.

J’ai donc pris quelques bonnes résolutions pour cette nouvelle année :

  • j’amène mon thermos et ma tasse au travail, pour ne plus utiliser la machine à café avec ses capsules et gobelets jetables ;
  • je ne gribouille plus de notes sur des feuilles blanches, mais plutôt sur le bloc-notes de l’ordinateur ;
  • je prends des petites pochettes en tissu pour les produits en vrac  à l’épicerie (fruits, légumes, noix…) ;
  • j’achète des produits avec le moins d’emballage possible ;
  • je vais investir dans un vrai rasoir (stop aux rasoirs jetables) ;
  • je vais éviter le plus possible les restaurants et cafés qui servent de la vaisselle jetable.

 

Mon but est de produire une quantité minimum de déchets. Je vous referai un petit article débriefing dans quelques mois, pour vous tenir au courant !

 

Et vous, quelles sont vos bonnes habitudes pour produire moins de déchets ? Laissez-moi vos commentaires !

 

Je vous embrasse les amis,

 

Alix, La Fiancée de la Nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante. *